Au Japon et en dehors du Japon
Au Japon et en dehors du Japon

Ryōan-ji

Ville de Kyōto

Préfecture de Kyōto

Région du Kansai

Description

Le jardin sec du Ryōan-ji 竜安寺 est le jardin zen le plus renommé. Son origine n’est pas certaine. Il aurait pu être dessiné par SŌAMI (environ 1472-1525). Le jardin a été reconstruit après l’incendie du temple en 1488. Masamoto HOSOKAWA fit construire le hojo en 1499 et le jardin sec vers 1504. La surface d’origine du jardin sec est relativement petite, de l’ordre de 200m². Le jardin est aujourd’hui entouré de murs sur 3 côtés, ce qui n’était pas le cas à l’origine. Le dernier côté est celui de la véranda de la salle de prière depuis laquelle l’on contemple le jardin. 15 rochers entourés de mousse et répartis en groupes 5-2, 3-2 et 3 émergent d’un lit de sable blanc ratissé. La particularité du positionnement des pierres est que l’on ne peut voir la totalité de celles-ci d’un seul regard.

Le maître jardinier du XXème siècle Mirei SHIGEMORI a dit : « Le jardin du Ryōan-ji est un kōan visuel. On admire, c’est souvent la seule chose que l’on puisse faire devant une oeuvre d’art. Celle-ci est toujours une recréation de celui qui l’admire. Comme le constructeur a le droit de créer en toute liberté, le visiteur a le droit à une égale liberté d’apprécier ou non. L’essentiel est de regarder, avec une âme pure et simple, sans a priori. »

Le jardin sec du Ryōan-ji est le type même d’un jardin de méditation du fait du pouvoir d’abstraction des éléments offerts à la vue du méditant et avec sa part d’énigme lorsque l’on essaye de comprendre le sens de sa composition.

Il existe une sorte de copie du jardin sec du Ryōan-ji en France : le Jardin Zen de Montvendre aménagé par Charles REGIMBEAU.

Dans l’enceinte du temple se trouve un grand lac artificiel Kyoyōchi que l’on longe en se rendant au jardin sec situé sur une terrasse supérieure. Le retour de la visite du temple nous fait traverser une belle forêt moussue dans laquelle se dressent de gros rochers avant de revenir vers le lac.

Vue d’ensemble du temple

Perspective peinte du temple Ryōanji à Kyoto
Tableau peint affiché dans l’enceinte du Ryōan-ji

Gravure ancienne

Dessin du Ryoan-ji au 16ème siècle
Dessin du jardin du XVIème siècle

Dessin

Dessin du Ryoan-ji à Kyoto par Clément Keller
Dessin inspiré de la photographie de Bruno TAUT publiée dans son livre « La maison japonaise et ses habitants »

Galeries de photographies

L’étang-miroir Kyoyōchi et le grand escalier menant à la plateforme sur laquelle a été aménagé le jardin zen.

Le jardin sec du temple. Les groupes de pierres.

La forêt entourant le temple.

Photographies des archives de Roland Schweitzer

L’architecte français Roland SCHWEITZER, spécialiste de la construction en bois, s’est rendu au Japon à sept reprises entre 1967 et 2011. Il a ainsi visité le temple Ryōan-ji au printemps 1987 et au printemps 1993.

Après son décès en 2018, les diapositives de ses voyages au Japon ont été données par sa fille Marie SCHWEITZER à l’Académie d’architecture qui les a déposées au Centre d’archives d’architecture contemporaine de la Cité de l’architecture. Elles ont été numérisées par l’École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg.

Une partie d’entre elles sont présentées ici avec l’accord de Marie SCHWEITZER et les autorisations des gestionnaires du fonds Roland Schweitzer : l’Académie d’architecture, la Cité de l’architecture et du patrimoine et les Archives d’architecture contemporaine.

Ci-dessous les prises de vue de Roland SCHWEITZER du Ryōan-ji, numérisées et retouchées.

Vous pouvez accéder aux autres galeries de photographies de Roland SCHWEITZER :

Références bibliographiques

  • Kyoto Gardens, Hoikusha, Kinsaku NAKANE, (1ère édition 1965) 13ème édition 1999 : p. 26-31
  • The Garden Art of Japan, The Heibonsha Survey of Japanese Art, Volume 28, Masao HAYAKAWA, Weatherhill/Heibonsha, 1973 : p. 58-65 et 92-94
  • Le jardin japonais, Imtraud SCHAARSCHMIDT-RICHTER, Office du Livre, 1979 : p. 42, 46, 73-75, 98, 102, 105, 162, 189-190, 195-196, 257 et 271
  • Le Monde du JAPON, Henri STIERLIN, Editions Princesse, 1980, p. 50-51
  • Créateurs du Japon, Le pont flottant des songes, Serge SALAT – Françoise LABBE, Editions Hermann, 1986 : p. 122-123
  • Le jardin du Ryoanji, Lire le zen dans les pierres, François BERTHIER, Editions Adam Biro, 1989
  • Invitation to Kyoto Gardens, Kenzo YAMAMOTO, Suiko Books, 1989 : p. 35 et 57
  • Zen Gardens, Kyoto’s Nature Enclosed, Tom WRIGHT – Katsuhiko MIZUNO 水野克比古, Mitsumura Suiko Shoin, 1990 : p. 28-29
  • Jardins du Japon, Jardins du ciel, Maurice FLEURENT, Edisud, 1993 : p. 16, 53 et 75
  • Le jardin japonais, Günter NITSCHKE, Taschen, 1999 : p. 65 et 89-92
  • Gardens in Kyoto, Katsuhiko MIZUNO 水野克比古, Suiko Books, 2002 : p. 22-23
  • Harmony et zen, Secrets des jardins japonais, A. COLOMBO, Editions de Vecchi, 2003, p. 24-25
  • Japanese Gardens, Tranquility Simplicity Harmony, Geeta K MEHTA et Kimie TADA, Tuttle, 2008, p. 54-63
  • Japanese Stone Gardens, Origins, meaning & form, Stephen MANSFIELD, Tuttle, 2008, p. 90-95
  • The Gardens of Kyoto, Karesansui, Photographs : Kenzo YOKOYAMA, Seigensha Art Publishing, 2008 : p. 88-92 et 128
  • Les jardins du Japon, Helena ATTLEE, Synchronique Editions, 2010 : p. 86-89
  • Jardins japonais, Danielle ELISSEEFF, Nouvelles éditions Scala, 2010, p. 58-61
  • Kyoto Gardens, Masterworks of japanese gardener-s art, Judith CLANCY, Tuttle, 2014 : p. 90-93
  • Japon, Le Guide Vert, Michelin, 2015 : p. 393
  • Le jardin japonais, Sophie WALKER, Phaidon, 2017 : p. 182-189
  • Japon, Lonely Planet, 6ème édition, 2017 : p. 338
  • Zen gardens and temples of Kyoto, John DOUGHILL, Tuttle, 2017 : p. 122-125
  • 100 japanese gardens, Stephen MANSFIELD, Tuttle, 2019 : p. 64-65
  • Japanese Gardens : Kyoto, PIE International, 2019 : p. 10 et 49-51
  • The Art of Japanese Garden, David and Michiko YOUNG, Tuttle, 2019 : p. 89 et 104-107
  • JAPON, Un voyage en conscience, Steve WIDE & Michelle MACKINTOSH, Synchronique Editions, 2023 : p. 30-31
  •  

Lien externe

Vous trouverez des informations complémentaires en anglais sur le site officiel du Ryoanji.

 

Mise à jour : 21 avril 2024