Au Japon et en dehors du Japon
Au Japon et en dehors du Japon

Saïhō-ji – Koke-dera

Ville de Kyōto Préfecture de Kyōto Région du Kansai
Ambiance de lac au milieu de la forêt de mousse au temple Koke-dera de Kyōto
Etang central du jardin aux mousses Koke-dera

Description

Le temple Saïhō-ji 西芳寺 est situé sur les collines humides dans l’Ouest de Kyōto, d’où la signification du nom du temple : « temple des fragrances de l’Ouest ». Le site avait été au départ une résidence secondaire du Prince SHOTOKU puis converti en temple bouddhiste. En 1339, le prêtre Musō SOSEKI 夢窓疎石 (1275-1351), alors âgé de 64 ans, entreprit de restaurer le jardin pour en faire un lieu de contemplation intimiste en le redessinant.

L’étang central, « Etang d’or » 黄金池, prit la forme du caractère chinois « coeur ». Trois grandes îles (« Île du soleil levant, Île du soleil couchant…) et quatre petites îles entraient dans la composition. Quatre maisons de thé étaient aussi implantées autour de l’étang. Le jardin a ensuite été laissé à l’abandon et deux inondations en 1624 et 1704 endommagèrent le site qui se végétalisa entièrement.

Au XIXème siècle, lors de la redécouverte du jardin, les mousses avaient envahi l’espace avec 120 variétés de mousses et de lichens. Le jardin est à présent conservé en l’état avec son tapis de mousses caractéristique ; ce qui a fait que le temple est souvent appelé Koke-dera 苔寺, soit « temple aux mousses ».

Plan

Plan dessiné par Clément Keller du jardin des mousses au Saiho-ji ou Kokedera à Kyoto avec échelle et indication du Nord
Plan du temple Saïho-ji

Galeries de Photographies

Ambiances en vues larges du jardin de mousses dans la forêt et l’étang et ses îles.Détails des cheminements et des mousses. 

Photographies des archives de Roland Schweitzer

L’architecte français Roland SCHWEITZER, spécialiste de la construction en bois, s’est rendu au Japon à sept reprises entre 1967 et 2011. Il a visité, d’après ses diapositives, le temple aux mousses « Koke-dera » au printemps 1987 et au printemps 1999.

Après son décès en 2018, les diapositives de ses voyages au Japon ont été données par sa fille Marie SCHWEITZER à l’Académie d’architecture qui les a déposées au Centre d’archives d’architecture contemporaine de la Cité de l’architecture. Elles ont été numérisées par l’École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg.

Une partie d’entre elles sont présentées ici avec l’accord de Marie SCHWEITZER et les autorisations des gestionnaires du fonds Roland Schweitzer : l’Académie d’architecture, la Cité de l’architecture et du patrimoine et les Archives d’architecture contemporaine.

Ci-dessous en plusieurs diaporamas, les prises de vue de Roland SCHWEITZER numérisées puis retouchées.

Les bâtiments principaux du temple Saïhō-ji, dont la salle principale Sairaido, et leur environnement proche.

Le jardin aux mousses autour de l’Etang d’or avec ses îles, dont l’île du Soleil levant et l’île du Soleil couchant.

Les éléments de pierres autour de l’étang et de l’ancien jardin sec.

Les bambous, leurs racines et une pousse.

Différentes autres structures autour du jardin aux mousses dont la porte Kojokan menant au jardin supérieur.

Vous pouvez accéder aux autres galeries de photographies de Roland SCHWEITZER :

Références bibliographiques

  • Kyoto Gardens, Hoikusha, Kinsaku NAKANE, (1ère édition 1965) 13ème édition 1999 : p. 2-5
  • The Garden Art of Japan, The Heibonsha Survey of Japanese Art, Volume 28, Masao HAYAKAWA, Weatherhill/Heibonsha, 1973 : p. 59-65
  • Le jardin japonais, Imtraud SCHAARSCHMIDT-RICHTER, Office du Livre, 1979 : p. 9, 110, 150, 182, 189, 208, 210, 212 et 255
  • Zen Gardens, Kyoto’s Nature Enclosed, Tom WRIGHT – Katsuhiko MIZUNO 水野克比古, Mitsumura Suiko Shoin, 1990 : p. 46-48
  • Jardins du Japon, Jardins du ciel, Maurice FLEURENT, Edisud, 1993 : p. 80-82 et 116-117
  • Le jardin japonais, Günter NITSCHKE, Taschen, 1999 : p. 68-73
  • The Gardens of Kyoto, Chisen, Photographs : Kenzo YOKOYAMA, 2008 : p. 100-105
  • Les jardins du Japon, Helena ATTLEE, Synchronique Editions, 2010 : p. 94-99
  • Kyoto Gardens, Masterworks of japanese gardener-s art, Judith CLANCY, Tuttle, 2014 : p. 116-119
  • Japon, Le Guide Vert, Michelin, 2015 : p. 396
  • Le jardin japonais, Sophie WALKER, Phaidon, 2017 : p. 90-93
  • Japon, Lonely Planet, 6ème édition, 2017 : p. 341
  • Zen gardens and temples of Kyoto, John DOUGHILL, Tuttle, 2017 : p. 106-107
  • 100 japanese gardens, Stephen MANSFIELD, Tuttle, 2019 : p. 90-91
  • The Art of Japanese Garden, David and Michiko YOUNG, Tuttle, 2019 : p. 90-91
  • JAPON, Un voyage en conscience, Steve WIDE & Michelle MACKINTOSH, Synchronique Editions, 2023 : p. 24-25

Lien externe

Vous obtiendrez les informations principales en anglais sur le site officiel du temple Saïhō-ji.

 

Mise à jour : 21 avril 2024