Au Japon et en dehors du Japon
Au Japon et en dehors du Japon

Musée Miho – Miho bijutsukan

Environs de Kyōto

Préfecture de Kyōto

Région du Kansai

Patio avec jardin japonais au Musée Miho construit par l'architecte I. M. Pei près de Kyoto

Description

Le Musée Miho ou Miho bijutsukan (美秀美術館 ?) est situé à Shigarakicho Tashiro 信楽町田代, soit à quelques 20 kilomètres à vol d’oiseau au Sud-Est de Kyoto mais à plus de 2 heures par les transports en commun.

Le musée a été fondé pour accueillir les collections d’œuvres d’art de Mihoko KOYAMA 小山美秀子 (1910-2003) fondatrice du mouvement religieux Shinji Shumeikai 神慈秀明会 本部.

Le musée a été inauguré en 1996 puis a ouvert ses portes en 1997.

Depuis les espaces de circulation, en premier lieu du hall principal, s’offrent au visiteur différentes vues vers les montagnes environnantes.

Un jardin sec « karesansui » 枯山水 a été aménagé dans la cour, servant de puits de lumière, dans l’aile Nord du musée.

Galeries de photographies

Le patio et son jardin sec.

Détails du jardin « karesansui ».

Le jardin en été.

Architecture

Le concepteur du Musée est le célèbre architecte américain Ieoh Ming PEI né à Canton (1917-2019) et lauréat du Prix Pritzker en 1983.

Ses réalisations les plus emblématiques, dont le musée Miho, sont présentées dans l’article de Franceinfo du 17 mai 2019 paru le lendemain du décès de l’architecte à 102 ans.

Le choix du site a guidé l’architecte dans un concept d’enterrement à 80% du musée dans la montagne afin de minimiser l’impact de la construction neuve dans son environnement naturel. Les terres en place sur le terrain d’emprise du musée ont été déplacées puis repositionnées pour couvrir les volumes bâtis.

L’accès au bâtiment principal abritant les collections est tel une initiation puisqu’après avoir emprunté un chemin curviligne bordé de cerisiers, l’on traverse un long tunnel creusé dans la montagne puis l’on franchit une petite vallée par un grand pont suspendu.

Tunnel menant au Musée Miho dessiné par I. M. Pei
Courbe du tunnel menant au musée

Le hall principal ouvre sur une vue à 180° sur les montagnes environnantes.

Verrière du hall avec au premier plan à droite un ancien pin transplanté et au fond à gauche le bâtiment du Shinji Shumeikai 神慈秀明会 本部

Références bibliographiques

  • Japon, Le Guide Vert, Michelin, 2015 : p. 403-404
  • Japon, Lonely Planet, 6ème édition, 2017 : p. 450

Lien externe

Vous trouverez des informations pratiques en français sur le site officiel du Musée Miho.

 

Mise à jour : 3 janvier 2024