Au Japon et en dehors du Japon
Au Japon et en dehors du Japon

Suizen-ji – Jōju-en

Ville de Kumamoto Préfecture de Kumamoto Région de Kyūshū
Collin en forme du Mont Fuji dans le jardin Joju-en à Suizen-ji (Kumamoto)
Représentation du Mont Fuji

Description

A l’origine de la création du jardin Suizen-ji Jōju-en 水前寺成趣園, HOSOKAWA Tadatoshi 細川 忠利 (1586-1641) décide d’implanter vers 1630 une maison de thé à proximité d’une source dont la pureté de son eau est appréciée pour la préparation du thé. Puis il fait aménager le jardin entre 1632 et 1641, en déviant la source pour créer un bassin et en créant des collines miniatures, « tsuki-yama ». La composition reproduit deux paysages de la route du Tokaido reliant Edo (actuelle Tōkyō) à Kyōto : le Lac Biwa et le Mont Fuji. En plus de l’évocation du Mont Fuji, la spécificité de l’aménagement paysager de Suizen-ji est la présence des arbres taillés en nuage, avec leurs branches en étages, comme s’ils avaient été sculptés par le vent. Cette technique de taille est appelée « niwaki ». Le nom du jardin provient du temple bouddhiste Suizen-ji qui était implanté autrefois sur le site.

Galeries de photographies

Vues générales en tournant autour de l’étang.

Panorama au jardin japonais Joju-en du Suizen-ji à Kumamoto

Vues depuis la maison de thé Kokin-denju-no-ma transférée sur le site en 1912. Cette maison, qui a remplacé l’ancienne maison de thé, était auparavant au Palais impérial de Kyōto.

Le pensionnaire du jardin : le héron blanc.

Photographies anciennes

Aspects du jardin Suizen-ji en septembre 1984.

Références bibliographiques

  • The Garden Art of Japan, The Heibonsha Survey of Japanese Art, Volume 28, Masao HAYAKAWA, Weatherhill/Heibonsha, 1973 : p. 111 et 136-137
  • Le jardin japonais, Imtraud SCHAARSCHMIDT-RICHTER, Office du Livre, 1979 : p. 60, 100, 102 et 226-227
  • Le jardin japonais, Günter NITSCHKE, Taschen, 1999 : p. 169 et 186
  • Jardins japonais, Danielle ELISSEEFF, Nouvelles éditions Scala, 2010 : p. 94-95
  • Les jardins du Japon, Helena ATTLEE, Synchronique Editions, 2010 : p. 114-119
  • Japon, Le Guide Vert, Michelin, 2015 : p. 658
  • Japon, Lonely Planet, 6ème édition, 2017 : p. 766
  • Le jardin japonais, Sophie WALKER, Phaidon, 2017 : p. 130
  • 100 japanese gardens, Stephen MANSFIELD, Tuttle, 2019 : p. 222-223
  • The Art of Japanese Garden, David and Michiko YOUNG, Tuttle, 2019 : p. 138-141
  • Le fuzei dans les jardins du Japon, Claude LEFEVRE, Les éditions Ulmer, 2019 : p.61 et 116-117

Lien externe

Vous pourrez obtenir des renseignements pratiques sur ce jardin en consultant la page internet en français de la ville de Kumamoto et en cliquant sur ce lien.

Mise à jour : 21 avril 2024