Au Japon et en dehors du Japon
Au Japon et en dehors du Japon

Jardins publics

Si les jardins japonais récents sont aisément classables en jardin publics, au Japon comme en dehors du Japon, la question de classer les jardins antérieurs au XXème siècle est plus ouverte.

Ainsi, le jardin Kairaku-en de Mito a été classé dans ce site internet parmi les jardins publics en se basant sur le fait que son fondateur, Nariaki Tokugawa, avait décidé de permettre au public de fréquenter son jardin. Dans le même esprit les jardins de daïmyos des villes de province ont aussi été classés en tant que jardins publics.

Les jardins publics au Japon présentés actuellement sur ce site web sont :

Higo Hosokawa Teien à Tōkyō

Les jardins publics au Japon qui seront présentés à l’avenir sont :

  • à Aizu-Wakamatsu, Rinkaku (maison de thé dans le château Tsuruga-jo) et Oyaku-en
  • à Fukuoka, Ohori Koen, Rakusui-en, Shofu-en, Takamiya Former Residence et Yusen-tei
  • à Himeji, Koko-en
  • à Nagoya, Ninomaru (dans le château de Nagoya), Shirotori et Tokugawa-en
  • à Ōsaka, Keitaku-en
  • à Tōkyō et ses environs, Arisugawa-no-miya, Edo-Tokyo Open Air Architectural Museum, Hama-rikyū, Happo-en, Kyū-Shiba-rikyu, Kyū-Yasuda Teien, Mejiro Teien, Shinjuku Gyoen, Showa Kinen et Tonogayato
  • à Wakayama, Bandoko Garden et Yosui-en.

Les jardins publics en France présentés actuellement sur ce site web sont :

Mialet dans le Sud de la France

Les jardins publics, en dehors du Japon et de la France, présentés sur ce site web sont :

Brooklyn Botanic Garden aux Etats-Unis

 

Mise à jour :21 avril 2024