Au Japon et en dehors du Japon
Au Japon et en dehors du Japon

Shukkei-en

Ville de Hiroshima Préfecture de Hiroshima Région de Chugoku
Vue vers le pont en pierre Koko-kyo traversant l’étang

Description

Moins célèbre que les jardins Koraku-en à Okayama, de Kenroku-en à Kanazawa et Kairaku-en de Mito, le jardin Shukkei-en 縮景園 est très riche en atmosphères. Son nom signifie « Jardin à raccourcir les paysages ». Cet objectif s’avère effectivement pleinement rempli lorsque l’on arpente le jardin.

Le daïmyo d’Hiroshima Nagaakira ASANO demanda à Sōko UEDA 上田宗箇 (1563-1650), Kanemaru de son prénom de naissance, qui était également maître de thé, de réaliser le jardin pour sa résidence secondaire à 400 mètres environ de son château et en bordure du fleuve Kyōbashi.

UEDA est reconnu comme l’un des principaux concepteurs de jardins de la période Momoyama (1568-1603). Il a aussi aménagé les jardin Nishinomaru-teien et Kokuwadera-teien au Château de Wakayama, le jardin du palais du Château de Tokushima et le jardin Ninomaru-teien du Château de Nagoya.

Les travaux débutèrent en 1620. L’aménagement fait référence au Lac de l’Ouest à Hangzhou en Chine de même que le pont en pierre « arc-en-ciel », Koko-kyo, dont la forme courbe est inspirée des ponts de Hangzhou. Le pont partage l’étang en deux parties. Plusieurs îles et îlots, parfois reliées par des ponts, occupent la surface de l’étang. Une rizière, une bambouseraie et un jardin d’herbes médicinales sont aussi aménagés dans le jardin. Des pavillons de thé aussi construits par UEDA sont présents en périphérie de l’étang.

Le jardin fut remanié en 1783 et en 1788.

En 1940, le clan ASANO fit don du jardin Shukkei-en à la Préfecture d’Hiroshima. En 1945, 3 des 4 826 arbres du jardin survécurent à la bombe atomique qui fut larguée sur Hiroshima le 6 août.

En 1951, le jardin fut rouvert au public.

Plan

Plan du jardin Shukkei-en à Hiroshima avec échelle sur 100 mètres et orientation au Nordryu-Sanso à Ozu avec échelle sur 20 mètres et orientation au Nord dessiné par Clément keller

Dessin

Dessin d'une lanterne dans le jardin Shukkei-en d'Hiroshima par Clément Keller
Lanterne de pierre à Shukkei-en

Galeries de photographies

Quelques vues en format vertical.

La partie Ouest du jardin.

La partie Est du jardin.

Photographies au printemps

La première série de photographies date de mars 2024. Les deux premières vues du jardin ont été prises depuis le Musée préfectoral d’art de Hiroshima 広島県立美術館.

Les photographies ci-dessous ont été mises à disposition par le spécialiste des jardins japonais Yuji MATSŪRA 松浦雄二.

Photographies en automne

Les photographies ci-dessous ont été prises par Yuji MATSŪRA.

Vues en hiver

Les photographies ci-dessous ont été prises par Yuji MATSŪRA.

Références bibliographiques

  • Japon, Le Guide Vert, Michelin, 2015 : p. 508
  • Japon, Lonely Planet, 6ème édition 2017 : p. 461-462
  • 100 japanese gardens, Stephen MANSFIELD, Tuttle, 2019 : p. 216-217
  • Le fuzei dans les jardins japonais du Japon, Claude LEFEVRE, Ulmer, 2019 : p. 129

Lien externe

Vous pourrez obtenir des renseignements pratiques concernant le jardin Shukkei-en sur le site internet de la ville d’Hiroshima en cliquant sur ce lien.

Mise à jour : 22 avril 2024