Au Japon et en dehors du Japon
Au Japon et en dehors du Japon

Adachi Museum of Art

Matsue et ses environs Préfecture de Shimane Région du Chūgoku

Description

Le collectionneur d’art et fondateur du Musée d’art Adachi 足立美術館, Zenko ADACHI (1899-1990), a conçu le jardin principal de son musée comme un tableau vivant.

L’ensemble du jardin s’étend sur 16 hectares. Le fondateur du musée, avec la coopération des habitants, s’est assuré qu’il ne puisse y avoir de constructions dans les paysages vus depuis le musée.

Le jardin avait été dessiné initialement par le paysagiste Kinsaku NAKANE (1917-1995) qui a aussi travaillé, à ses débuts, aux Etats-Unis (Boston et Atlanta) et en Chine. L’aménagement du jardin a ensuite été finalisé par Zenko ADACHI

Une des caractéristiques du jardin est la profusion d’arbustes et pins taillés. En effet pas moins de 800 pins rouges et 80 pins noirs ont été intégrés dans la composition. Les rochers ont des provenances diverses : de l’île de Honshū (Tottori et Okayama) et de l’île de Shikoku.

Après avoir visité les salles présentant des tableaux et sculptures, l’on accède à de grandes vitrines qui laissent voir les séquences du jardin qui se développe sur les collines en pente douce et empruntent les montagnes dans le lointain. La vue depuis chaque vitrine définit un tableau vivant accompagné d’un dessin explicatif.

En plus de ce paysage sec et du jardin de gravier blanc qui le prolonge, deux autres jardins sont à voir : le jardin de l’étang et le jardin des mousses.

Le musée a ouvert en 1970. Le jardin du musée a été classé « Premier jardin japonais » en 2022 par la revue « Sukiya Magazine : The Journal of Japanese Gardening » pour la 20ème année consécutive.

Plan

Plan du Adachi Museum of Art près de Matsue
Légende : 1. The Dray Landscape Garden 2. The Moss Garden 3. The White Gravel ans Pine Garden 4. The Pond Garden 5. The Kikaku Waterfall

Galeries de photographies

Vue depuis le jardin principal vers le bâtiment du musée.

Copie interdite ©Adachi Museum of Art

Le jardin avec l’étang adjacent au café Taikan.

Le jardin de mousses du même côté que le grand jardin de paysage sec.

Le jardin principal et son paysage sec au pied des montagnes. Jardin à Adachi Art MuseumLe jardin de gravier blanc et des pins.

Au fil des saisons

Les photographies qui suivent ont été communiquées par Adachi Museum of Art.

« Living Frame », depuis les vitrines.

« Dry Landscape Garden ».

« White Gravel and Pine Garden » et cascade Kikaku.

Photographies anciennes

En 2020 a été inaugurée la nouvelle salle Rosanjin.

Les photographies ci-dessous présentent l’état de l’espace boisé avant la construction du nouveau bâtiment.

Références bibliographiques

  • Japanese Stone Gardens, Origins, meaning & form, Stephen MANSFIELD, Tuttle, 2009 : p. 74-75 et 132-135
  • Les jardins japonais, Invitation au voyage, Helena ATTLEE, Synchronique Editions, 2010 : p. 12-15
  • Japon, Le Guide Vert, Michelin, 2015 : p. 523
  • Le jardin japonais, Sophie WALKER, Phaidon, 2017 : p. 132-133
  • Japon, Lonely Planet, 6ème édition, 2017 : p. 499
  • 100 japanese gardens, Stephen MANSFIELD, Tuttle, 2019 : p. 204-205
  • The Art of Japanese Garden, David and Michiko YOUNG, Tuttle, 2019 : p. 166-169
  • Le fuzei dans les jardins japonais du Japon, Claude LEFEVRE, Ulmer, 2019 : p. 78 et 98
  • JAPON, Un voyage en conscience, Steve WIDE & Michelle MACKINTOSH, Synchronique Editions, 2023 : p. 160-161

Lien externe

Vous accéderez aux informations pratiques en anglais sur le site officiel de Adachi Museum of Art.

 

Mise à jour : 21 avril 2024