Au Japon et en dehors du Japon
Au Japon et en dehors du Japon

Shinsen-en

Ville de Kyōto

Préfecture de Kyōto

Région du Kansai

Jardin japonais Shinsen-en avec pont rouge et sanctuaire Zennyo Ryūō sur l'île
Pont de Hō-Jō et îlot central au jardin Shinsen-en

Description

L’actuel jardin Shinsen 神泉苑 ne représente qu’une partie du jardin secret aménagé pour l’empereur KANMU en 794, lorsque l’empereur décida le transfert de la capitale du Japon de Nara à Heian-kyō, actuelle Kyōto. Dans le jardin originel avaient été aménagés des étangs, des cascades et de nombreux pavillons. Ce jardin s’étendait sur un quadrilatère de 250 X 500 mètres.

Lors de la construction du château Nijō par le shogun Ieyasu TOKUGAWA en 1603, le jardin fut amputé des 9/10èmes de sa surface et sa source fut déviée pour alimenter les douves du château Nijō. Il ne resta que la partie Sud dont un îlot sur lequel fut bâti le sanctuaire shinto Zennyo Ryūō, dédié à la déesse dragon de la pluie dans la mythologie japonaise, ainsi que deux autres sanctuaires, Benten-san et Eho. Attristé par le sort du site, le prêtre Katsumoto Katagiri, prêtre de Tsukuji, entreprit de reconstruire le temple Shinsen, qui devint sous-temple du temple Toji dépendant de l’école bouddhiste Shingon.

Le jardin actuel constitue donc le vestige du plus ancien jardin de Kyōto.

Le nom « Shinsen-en » 神泉苑 est composé de « shin » 神 signifiant « sacré », de « sen » 泉 signifiant « source » et de « en » 苑 signifiant « jardin » ; le nom du jardin peut donc être traduit par « jardin à la source sacrée ».

Dessin

Copie de la représentation du jardin Shinsen originel tel que publié dans le Miyako Meisho Zue, sorte de guide illustré de la capitale Kyōto, en 1780.

Dessin du jardin japonais Shinsen-en initial tel que publié en 1870 dans le Miyako Meisho Zue par Clément Keller

Plan

Plan du jardin japonais Shinsen-en à Kyoto dessiné par Clément Keller avec échelle et orientation Nord
Plan du jardin Shinsen-en au Sud du château Nijō-jō

Galeries de photographies

Entrée Sud du jardin appelé Shinsen du nom du temple bouddhiste Shinsen présent sur le site et marqué par un torii en pierre donnant accès au sanctuaire shinto Zennyo Ryūō.

Torii à l'entrée du sanctauaire central du jardin japonais Shinsen-en

Vues du jardin, du pont vermillon Hō-Jō-bashi 法成橋 et du bateau-dragon décoré du même rouge vermillon.

Vue de l’étang Hō-Jōju-ike 法成就池 et de ses rives.

Références bibliographiques

    • Gardens in Kyoto, Katsuhiko MIZUNO 水野克比古, Suiko Books, 2002 : p. 7
    • Japanese Gardens : Kyoto, PIE International, 2019 : p. 162-163

Lien externe

Vous trouverez des informations pratiques sur le jardin japonais Shinsen-en en anglais sur le site marchand de « Japan Experience ».

 

Mise à jour : 3 janvier 2024