Au Japon et en dehors du Japon
Au Japon et en dehors du Japon

Myōshin-ji – Daihōjō

Ville de Kyōto Préfecture de Kyōto Région du Kansai
Jardin du Daihojo du Myoshin-ji à Kyoto

Description

Le complexe de temples Myōshin-ji 妙心寺 à Kyōto 京都 est le siège de l’école rinzai. Il est comporte un temple principal et 46 temples secondaires, dont le temple Taizō-in qui dispose d’un très beau jardin du XVème siècle.

Le complexe a été bâti sur l’emplacement de l’ancienne villa du 85ème Empereur. En effet, l’Empereur Hanozono 花園天皇 (1297-1348), qui avait abdiqué en 1318, était un fervent pratiquant de la méditation zen. Il convertit sa villa en temple en 1337. A la fin de sa vie il demanda au maître zen Kanzan Egen 関山慧玄 (1277-1360) de développer le temple Myōshin-ji en tant que lieu d’enseignement et de développement du zen.

Dans le quartier des maîtres se dresse le Daihōjō 大方丈, le Grand Hōjō, dédié au chef religieux du temple. Au Sud de la salle principale se trouve le jardin d’honneur pouvant accueillir des évènements. La cour est recouverte de sable et d’une petite couche de mousse. Seuls 2 grands pins et 2 cônes de sable occupent l’espace. La paire de ces petites montagnes exprime la pureté. On trouvera aussi deux cônes plus massifs et plus pointus au sanctuaire Kamigamo à Kyōto.

Perspective de l’ensemble des temples du Myōshin-ji

Vue depuis le Nord affichée sur le site du Myōshin-ji

Galeries de photographies

Panoramique de la cour du Daihōjō.

La cour intérieure : ses deux pins et ses deux cônes de sable.

Détail des deux cônes de sable.

Le bâtiment du Daihōjō.

Les bâtiments du Myōshin-ji : la porte Nord, un,e allée entre les temples secondaires, l’enfilade du Butsuden (salle du Bouddha) et du Hattō (salle d’étude du zen) et le Hattō lui-même.

Photographies des archives de Roland Schweitzer

L’architecte français Roland SCHWEITZER, spécialiste de la construction en bois, s’est rendu au Japon à sept reprises entre 1967 et 2011. Il a ainsi visité le temple Myōshin-ji au printemps 1993.

Après son décès en 2018, les diapositives de ses voyages au Japon ont été données par sa fille Marie SCHWEITZER à l’Académie d’architecture qui les a déposées au Centre d’archives d’architecture contemporaine de la Cité de l’architecture. Elles ont été numérisées par l’École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg.

Une partie d’entre elles sont présentées ici avec l’accord de Marie SCHWEITZER et les autorisations des gestionnaires du fonds Roland Schweitzer : l’Académie d’architecture, la Cité de l’architecture et du patrimoine et les Archives d’architecture contemporaine.

Ci-dessous les prises de vue de Roland SCHWEITZER du Myōshin-ji, numérisées et retouchées.

Images du chantier de restauration du temple en 1993.

Vous pouvez accéder aux autres galeries de photographies de Roland SCHWEITZER :

Références bibliographiques

  • Japon, Le Guide Vert, Michelin, 2015 : p. 394
  • Japon, Lonely Planet, 6ème édition, 2017 : p. 338
  • Le jardin japonais, Sophie WALKER, Editions Phaidon, 2017 : p. 28

Lien externe

Vous pouvez accéder à des informations en anglais sur la doctrine, le zen et l’histoire du temple en cliquant sur le lien du site officiel du Myōshin-ji.

 

Mise à jour : 25 avril 2024